4 clés pour trouver le métier de mes rêves

On commence par une interview de Nathalie Olivier pour son livre « Je veux être heureux au travail – 4 clés pour trouver le métier de mes rêves » aux éditions Eyrolles

Cadre-export : A qui s’adresse votre livre : à ceux qui veulent être heureux au travail ou aà ceux qui cherchent le métier de leurs rêves ?
 
Nathalie olivier : A tous ceux qui veulent s’épanouir au travail et qui ne savent pas comment faire ! Nous passons la majorité de notre temps à travailler, il est donc important d’y être heureux. J’accompagne des personnes depuis plusieurs années et lorsque je pose la question : Quelles sont vos motivations ? ou encore Quels sont vos talents la majorité ne sais pas me répondre. De plus les formations professionnelles sont mal connues. Donc comment faire des choix, comment préparer un projet et comment ne pas décourager, par exemple sont des choses méconnues qui font que la question de l’épanouissement au travail peut devenir quelquechose d’inaccessible. J’ai commencé par créer des tests relativement simples qui se sont avérés fonctionner très bien pour finalement créer une boîte à outils que j’expose dans ce livre, co écrit avec Christophe Gallé.
 
Cadre-export : Le talent est un terme galvaudé. Redonnez-nous une définition simple ! quand on parle de talent, de quoi parle t’on ?
 
Nathalie olivier : C’est ce que l’on fait avaec plaisir et avec une grande facilité. Il s’agit de l’inné même si certains talents se découvrent plus tard. Enfin, c’est quelque chose que l’on peut reproduire facilement, ce qui fait que l’on dit à propos de quelqu’un qu’il est naturellement doué pour telle ou telle chose. Par contre le talent ne suffit pas. Il faut dans l’immense majorité des cas, travailler pour que nos talents se révèlent et s’épanouissent. Le problème dans notre système éducatif, est que l’on cherche à être bon partout. C’est problématique parceque c’est impossible. Je développe dans ce livre l’idée que développer ses propres talents est beaucoup plus payant. Personnellement je préfère déleguer tout ce qui me demande une énergie personnelle importante pour un résultat médiocre et traiter plutôt ce qui correspond vraiment à mes talents. Cette facon de faire est beaucoup plus productive. C’est ce que je conseille de faire à ceux que j’accompagne.
 
Et enfin une petite vidéo explicative de sa méthode :