La gestion efficace de la chaîne logistique et du fret est essentielle pour les entreprises cherchant à optimiser leur production et leur distribution. Avec les défis croissants liés aux coûts et aux risques de dépendance envers la Chine en tant que principale base de fabrication, de nombreuses entreprises se tournent désormais vers la stratégie “Chine + 1”, qui consiste à diversifier leurs opérations vers des alternatives de fabrication en Asie.

Dans cet article, nous rencontrons la société de sourcing SAV à HCM Ville et les interrogeons sur les différences de chaîne logistique, de fret et sur la stratégie de trouver une alternative à la Chine dans un contexte d’exportation, qui met en lumière le Vietnam comme une alternative prometteuse pour les entreprises à la recherche de solutions durables.

Chaîne logistique et flexibilité au Vietnam

La Chine a longtemps été le choix évident pour de nombreuses entreprises du monde entier en raison de son immense capacité de fabrication et de son réseau logistique bien établi. Cependant, la centralisation excessive des opérations en Chine a également rendu les chaînes logistiques vulnérables à des perturbations majeures, telles que des retards dans les expéditions et des pénuries de matières premières, comme nous l’avons constaté lors de la pandémie de Covid-19.

  Plateforme logistique : fonction, avantages, économies potentielles...

D’un autre côté, des pays tels que la Thaïlande, la Malaisie ou encore le Vietnam offrent des approches plus flexibles en matière de chaîne logistique. Grâce à sa proximité géographique avec la Chine, ces pays permettent une intégration facile dans les chaînes d’approvisionnement existantes tout en offrant une diversification géographique. De plus, les infrastructures en constante amélioration et certaines zones économiques spéciales permettent l’installation de centres d’assemblages qui peuvent optimiser les délais de livraison.

Fret et connectivité avec le reste du monde

La Chine est indéniablement une puissance maritime majeure, avec certains des ports les plus actifs au monde. Cependant, la saturation de certains de ces ports peut entraîner des congestions et des retards dans les expéditions.

De plus, les tensions géopolitiques et les problèmes commerciaux ont parfois entraîné des blocages et des incertitudes pour les expéditions internationales.

Le Vietnam, quant à lui, émerge comme un acteur prometteur dans le domaine du fret maritime. Des ports en eaux profondes modernes, tels que celui de Cai Mep-Thi Vai, offrent des installations de manutention de pointe et une capacité d’expédition croissante.

Le Vietnam bénéficie également d’une connectivité étendue avec le reste du monde grâce à des accords commerciaux et des partenariats régionaux, tels que l’accord de libre-échange avec l’Union européenne (EVFTA).

  Transport en citerne pulvérulente : que faut-il retenir ?

La montée en puissance du Vietnam

La stratégie “Chine + 1” gagne en popularité auprès des entreprises qui cherchent à réduire leur dépendance excessive à l’égard de la Chine. L’idée est de conserver une présence en Chine pour les activités existantes tout en diversifiant une partie de la production vers d’autres pays, tels que le Vietnam.

Le Vietnam se positionne de plus en plus comme l’alternative privilégiée pour la mise en œuvre de cette stratégie. En tirant parti de ses avantages concurrentiels tels que des coûts de main-d’œuvre compétitifs, une main-d’œuvre qualifiée et des politiques gouvernementales favorables aux investissements étrangers, le Vietnam attire de plus en plus d’investissements dans divers secteurs industriels.

Trouver un Logisiticien francophone au vietnam