Généralement, la maîtrise de l’anglais est considérée comme un atout dans de nombreux secteurs professionnels. Mais dans le domaine de la logistique, elle devient presque une nécessité. En effet, l’anglais est la langue internationale par excellence, facilitant les échanges entre les différents acteurs de la chaîne logistique, qu’ils soient sur le territoire national ou à l’étranger.

De la gestion des stocks à la coordination des transports, en passant par la négociation avec les fournisseurs, l’anglais s’impose comme un outil indispensable pour optimiser les opérations logistiques. Retour sur l’importance de l’anglais dans le secteur de la logistique.

Importance de l’anglais dans la logistique

La maîtrise de l’anglais est d’une importance capitale dans le secteur de la logistique. La communication avec les services internationaux ainsi que la compétence générale requièrent une connaissance approfondie de la langue anglaise. Il est clair que maîtriser le vocabulaire anglais lié à ce domaine est essentiel pour augmenter son employabilité.

L’anglais joue un rôle capital dans le secteur de la logistique, comme le souligne l’ouvrage “L’anglais du transport et de la logistique“. Destiné aux professionnels du secteur, cet ouvrage offre des ressources linguistiques essentielles pour améliorer le vocabulaire et la maîtrise de l’anglais.

Vocabulaire anglais spécifique à la logistique

Dans les métiers de la logistique, il est important de connaître les termes anglais correspondants. Par exemple :

Termes anglais liés à la Logistique

Terme anglais Terme français
Customs broker Agent en douane
Charterer Affréteur
Ship owner Armateur
Carrier, forwarder Convoyeur
Freight forwarder Commissionnaire de transport
Consignee Consignataire
Supplier, Provider Fournisseur
Engineering Ingénierie
Logistics Service Provider Prestataire logistique
Carrier Transporteur
Chartering service Affrètement
Aisle Allée de circulation / Allée de service
Allotement Allotissement
Compartment Alvéole
Upstream Amont
Item Article
Stock keeping unit Article de point de stock
Center of gravity Barycentre
Requirements Besoins bruts
Net Requirements Besoins nets
Cabotage Cabotage
Technical specifications Cahier des charges
Center, compound Centre
Distribution center Centre de distribution
Shipping center Centre d’expédition
Supply chain Chaîne logistique
Fork lift Chariot élévateur frontal
Distribution by value Classement ABC
Bar code Code barres
International commercial terms Conditions internationales de vente (CIV)
Consignment Consignation
Consumption Consommation
Quality control Contrôle de la qualité
Inventory control Contrôle des stocks
Distribution cost Coûts de distribution
Carrying cost Coût de maintien des articles en stock
Customs clearance Dédouanement
Lead-time Délai
Demand Demande
Inventory write-off Dévalorisation
Inventory cycle Durée de couverture
Discrepancy Ecart d’inventaire
Electronic data interchange (EDI) Echange de données informatisées (EDI)
Work-in-process En-cours de fabrication
Bounded warehouse Entrepôt de douane
Invoice Facture
Handling costs Frais de manutention
  Mentir sur son CV : les limites à ne pas franchir

+ de mots en anglais sur la logistique

Formation en anglais pour les professionnels de la logistique

La formation proposée aux professionnels de ce domaine a pour objectif de renforcer les compétences linguistiques en anglais spécifiques à la logistique et aux transports. Elle vise à permettre l’acquisition du vocabulaire et des tournures propres à ce secteur, ainsi que la maîtrise de la rédaction de documents professionnels en anglais. De plus, elle offre une connaissance approfondie des techniques de rédaction administrative et professionnelle.

Le programme des formations comprennent généralement des exercices pratiques tels que des exercices d’écoute et de mise en situation. Il permet également d’apprendre le vocabulaire lié à la gestion des stocks, à la logistique et au transport.

La possibilité d’apprendre l’anglais technique via une plateforme comme Superprof est également une bonne opportunité et beaucoup moins onéreuse.

Ajoutons qu’il offre des compétences techniques et rédactionnelles essentielles, telles que l’analyse des besoins, la présentation de marché et d’offres, la gestion des réclamations, la rédaction de rapports et de cahiers de charges, ainsi que la négociation.

Interaction internationale en logistique

Le commerce global et l’échange intercontinental sont les piliers du secteur de la logistique. Dans ce contexte, l’anglais sert de langue véhiculaire pour faciliter la communication entre les différents acteurs. Les professionnels de la logistique interagissent régulièrement avec des collègues, des clients et des fournisseurs de différentes nationalités. Sans une compréhension solide de l’anglais, ces interactions pourraient être entravées, ce qui pourrait entraîner des retards, des malentendus et des erreurs coûteuses.

  4 clés pour trouver le métier de mes rêves

Par ailleurs, de nombreux documents et systèmes utilisés dans la logistique sont en anglais. Les logiciels de gestion de la chaîne d’approvisionnement, les systèmes de suivi des expéditions, les factures, les bons de livraison et les contrats sont souvent rédigés en anglais, même si l’entreprise opère dans un pays non anglophone. Par conséquent, la maîtrise de l’anglais est essentielle pour comprendre et utiliser efficacement ces outils.

Enfin, l’anglais est également capital pour la formation et le développement professionnel dans le secteur de la logistique. De nombreux cours, séminaires et formations en logistique sont dispensés en anglais. De plus, la plupart des recherches et des publications académiques sur la logistique sont également en anglais. Ainsi, la maîtrise de l’anglais peut aider les professionnels de la logistique à se tenir au courant des dernières tendances et innovations dans leur domaine.

L’essentiel de la logistique en vidéo

Témoignage de Paul : L’anglais, un levier essentiel dans la logistique

En tant que professionnel dans le domaine de la logistique et de la supply chain, j’ai constaté que la maîtrise de l’anglais est devenue de plus en plus capitale. Le Supply Chain Management (SCM) est un domaine complexe qui implique la gestion de nombreux processus, allant du service client à la distribution physique, en passant par l’externalisation et les partenariats.

  Covid-19 : quel impact sur le transport international

Pour mesurer la performance de ces processus, nous utilisons des méthodes spécifiques telles que le SCOR (Supply Chain Operation Reference), les balanced scorecards et l’ABC (Activity Based Costing). Dans mon domaine d’activité, l’industrie pharmaceutique/biotech, les KPI (Key Performance Indicators) les plus importants sont liés à la mesure du service client, la taille des inventaires et les cas de ruptures de stocks. Toutes ces opérations et ces mesures sont généralement effectuées en anglais, ce qui rend cette langue indispensable pour une communication et une collaboration efficaces au sein de l’industrie.